Galerie
Présentation

Fermer Le Club

Nos Vidéos

Fermer 2004-2005

Fermer 2009-2011

Fermer 2013

Fermer 2014

Fermer 2015

Label
club_labellise_2012_diapo_site.jpg
Sociaux
news.gifNouvelles

Actulutte 20-03-2016 - par Laurent le 21/03/2016 @ 22:15

Championnats de France de lutte – Minimes, cadettes, juniors féminines.

19 mars 2016, Châlons-en-Champagne

20160320_01.jpgMitry-Lutte emmenait 3 filles à ces championnats nationaux : Inès en minime 50kg, Clara, même caté, Audrey en cadette 65kg. Pour Inès, qui débute, l’objectif était de prendre de l’expérience et d’observer l’ambiance du haut niveau. Pour Clara et Audrey l’ambition était plus élevée. Audrey avait déjà connu les championnats de France l’an dernier, à Tourcoing. Toutes 3 avaient réalisé un bon tournoi de qualification à l’échelle régionale.

Châlons-en-Champagne est une ville moyenne, mais son passé prestigieux de commune médiévale drapière et commerçante se lit encore dans la qualité des bâtiments, notamment une très belle église Saint-Alpin du XIIe siècle que nous avons admirée vendredi soir après la pesée et avant les pâtes. Les ruelles du centre-ville sont un peu mornes, l’animation s’étant déplacée, aux dires d’un lutteur châlonnais, vers les nouvelles zones commerciales de la périphérie… ô tempora, ô mores ! L’ancienne Catalaunum romaine a vu, dans les champs alentours, la 1ère défaite d’Attila en Occident. Au moyen âge elle est l’une des plus grandes villes de France, animée par le commerce des draps de laine et du négoce de vin. Quoique Châlons ne soit pas une ville de Champagne, comme Epernay, elle tout de même une ville de la Champagne, et les cadres du club ont pu de la sorte apprécier la production d’un partenaire du club de la ville. Beaucoup reste à dire sur cette jolie localité, mais nous vous renvoyons pour cela à un éventuel séjour, à 2h de Mitry-Mory. Super organisation, bénévoles nombreux et sympathiques, bravo au club de Châlons.

Le 1er combat de la lutteuse (et du lutteur), c’est le poids. Audrey et Clara avaient bien anticipé. C’était plus difficile pour Inès, mais le jour 1 elle était prête, juste au dessous de la barre fatidique. 1/2h de révision technique pour prendre contact avec la bâche, les dernières infos réglementaires du coach, et direction l’hôtel. Une bonne nuit, quelques fruits au petit déj., et toute la troupe se retrouvait samedi 8h30 au Palais des Sports bruissant de 191 lutteuses, un record. Sur 24 catés, seulement 8 tournois nordiques, tout le reste en poules.

10 lutteuses dans la caté d’Audrey, 15 dans celle de Clara et d’Inès.

58 cadettes en tout, avec 38 clubs.

91 minimes avec 41 clubs.

20160320_02.jpgBonne ambiance entre les filles. Nos 3 lutteuses retrouvent les copines de l’Ile-de-France, et dans les moments d’attente avant les combats, dans la salle d’échauffement ou dans les travées, on se donne des conseils, on s’encourage, sans regarder de quel club on vient.

C’est Clara qui est appelée pour le 1er match de la journée. Elle domine. Elle semble s’acheminer vers sa 1ère victoire, mais se fait contrer sur un bras à la volée. Elle entre dans les repêchages. Inès réalise un bon 1er match, en étant très solide sur le haut du corps. Elle perd 10-2, surtout par manque de solutions techniques, car le combat était très équilibré. Au 1er tour des repêchages elle ne peut rien faire contre une fille plus forte et plus expérimentée. Inès a de l’avenir dans la lutte car elle a un bon physique et de l’agressivité. Elle doit être bien assidue et attentive aux entraînements.

Clara gagne facilement son 1er tour des repêchages et se retrouve à 2 matchs de la médaille de bronze.

Pendant ce temps, Audrey, exempte au 1er tour, attendait patiemment. Après la pause repas, elle est appelée contre une Ch’ti de Liévin. Ce sont déjà les ¼ de finale. Audrey réalise un match très maîtrisé, bonne position, bons appuis, bon travail sur les bras, esquives, défense… Elle passe une belle ceinture de côté, quelques passages derrière et sorties de tapis, puis gère bien la fin : 10-2. Ce sont les demi-finales.

Clara fait son 2e tour de repêchages contre une lutteuse de la bien nommée Ville-aux-Dames, près de Tours…

Bien entendu, pour Audrey en demi, le niveau n’est plus le même. Perrine, une autre Ch’ti, de Calonne-Ricouart, n’était pas servante, comme dans la chanson, mais finaliste 2015. Audrey fait tout ce qu’elle peut mais, avec son année et demi de lutte, la marche est trop haute. Elle fera la finale 3-5.

Dans le camp mitryen c’est l’effervescence. La principale concernée semble plus calme que Cyril, Sébastien, Hervé, et Christophe qui tournent, l’œil noir, comme s’ils allaient être eux-mêmes appelés. Cindy, du haut des tribunes, jette un œil plus pondéré et connaisseur. Des entraîneurs d’IDF, Pino, d’autres lutteuses viennent aux nouvelles. C’est ce qui fait la différence entre des championnats de France et les autres tournois : l’enjeu énorme d’une médaille, pour le club, mais aussi pour le comité.

C’est l’appel. L’adversaire est une fille de Vallet, Pays-de-Loire. Depuis la veille, on ne parlait que des stratégies contre Samah, l’antagoniste de Bagnolet, et finalement Audrey ne la rencontrera pas. Le match se déroule presqu’entièrement comme le 1er : domination importante d’Audrey, avec un peu plus d’engagement et de nervosité. 6-2 à la pause. On ne voit pas comment l’adversaire pourrait renverser la situation. Même profil de match jusqu’à 40’’ de la fin. On avait perçu depuis la pause, la volonté de l’adversaire de tenter le hancher, sa dernière chance. 1, 2, 3 tentatives inoffensives, puis Audrey, pousse en bord de tapis, et c’est là que le hancher assassin est déclenché… L’adversaire ne relâchera pas sa finale costale, et c’est le tomber.

Difficile de retomber sur terre, de consoler notre lutteuse… Le temps seul est un baume d’apaisement dans certaines circonstances. Clara en début de tournoi, Audrey à la fin… que celui à qui cette mésaventure n’est jamais arrivée lève le doigt.

Koumba Larroque, la fille de notre ami Stéphane, championne du monde cadette, était blessée mais présente tout au long de la journée. Du côté des copines et des clubs proches, Charlyne du CMASA fait le même match que l’an dernier et obtient la même médaille d’argent. Narcisa fait 9e. Julie Ledit, de l’ESL, fait 5e, Fariza, 7e. Samah Kheniche (Bagnolet) obtient la médaille de bronze dans la caté d’Audrey, ainsi qu’Héloïse Mendes, du SCLA, et Nolwenn Pérès de Villejuif (dans une caté à 17, elle gagne ses 5 matchs de repêchages !)

Résultats des Mitryennes :

  • Minimes 50kg.
    • Clara Le Meur : 7e.
    • Inès Taifour : 13e.
  • Cadettes 65kg.
    • Audrey Pietrantoni : 5e.


Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 30 membres


Connectés :

( personne )
Calendrier
Partenaires


ederson1.jpg
alternance.jpg
sarlabous1.jpg
Clic-Assistance.jpg
cafecommerce.jpg
Garage_de_langle.jpg
pietrantoni.jpg
serre.jpg
veronne.jpg
duchenes.jpg
segpp.jpg
dnl.gif

Visites

 413904 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

^ Haut ^